travailler en mode projet

Travailler en mode projet : réactivité et autonomie.

Temps de lecture : 1 minute et 31 secondes

Travailler en mode projet pour augmenter la réactivité de nos entreprises et l’autonomie de ses acteurs.

L’entreprise aujourd’hui vit sur des marchés en constante évolution dans des environnements mouvants et complexes. La rapidité de ces évolutions demande à nos entreprises de construire ses organisations en y intégrant ce critère “d’adaptation permanente”, sans pour autant “rogner” sur la qualité de vie au travail!

Nos sociétés, cultures évoluent. Les consciences s’ouvrent peu à peu à de nouvelles façons de travailler, place et temps accordés à ce champ se modifient tout en désirant y trouver reconnaissance et une forme de bien être.

La démarche de gestion de projet permet de combiner ces objectifs tout en préservant la compétitivité de nos entreprises!

Qu’est-ce que le mode projet en entreprise ?

C’est travailler de façon transversale, l’organisation hiérarchique passe donc en second plan. Pour l’adopter il est nécessaire d’en avoir la culture et les méthodes de travail : “un projet c’est le futur à faire” nous dit Jean-Pierre Boutinet.

Cette notion de construction future provoque projection et dynamysme.

L’entreprise fonctionne comme un essaim d’abeilles, chaque individu contribue à la ruche. Toutes fonctionnent de façon autonome et chacune peut adhérer à un groupe pour concevoir et réaliser un plus gros projet. L’émulsion crée par ses groupes d’individus permet à l’entreprise d’innover, créer et produire simultanément et de manière forte.

Transformation des pratiques managériales : la découverte des chefs de projet et leurs accompagnements

Travailler en mode projet permet de réduire les temps affectés aux processus de développement et de production et donc les coûts d’investissement. Par exemple, dans l’industrie pharmaceutique,  le développement d’un médicament est ainsi tombé à sept ans contre dix, voire quinze ans au début de la décennie 80.

Le constat, c’est que pour l’entreprise, il est impossible de gérer une dizaine de projets simultanément. Elle doit donc modifier ses pratiques managériales et pour cela, la direction doit instaurer une méthodologie de suivi des projets : leurs avancements, les réussites et les difficultés.

Il lui faut des chefs de projet qui sachent : transformer un groupe en équipe, construire le planning, structurer les tâches, formaliser les actions de communication, créer des réels temps d’écoute et de rencontre, faire adhérer, faire comprendre les enjeux positifs individuels et collectifs, manager les risques, être une personne ressource, déployer ses compétences humaines et ses méthodes de management de projet.

Les managers orchestrent les experts projets, dans ses nouvelles pratiques managériales.

A propos de l'auteur :

CONSULTANTE RH et PSYCHANALYSTE, j'accompagne les femmes et les hommes de vos équipes pour un mieux vivre ensemble au travail.

a écrit 23 articles sur le blog du cabinet RH.